Les 10èmes Rencontres du Numérique, ou la nécessité d’une Troisième Voie

Les 10èmes Rencontres du Numérique, ou la nécessité d’une Troisième Voie

Les 10èmes Rencontres du Numérique se sont tenues mercredi 12 décembre à la Maison de la Chimie à Paris. Au programme cette année : le rayonnement des territoires, l’innovation et la cybersécurité, pour un Numérique au service de la France.

Dès l’ouverture, le problème de la dépendance croissante de l’Europe aux ressources numériques étrangères, tant dans le domaine matériel, logiciel que dans l’infrastructure, a donné le ton des échanges.

Laure de La Raudière, Députée d’Eure-et-Loire, et co-présidente du groupe d’études « #Cybersécurité et souveraineté numérique » a appelé « à un réveil massif, puissant, des politiques » : «  Je vous demande à tous d’investir le débat européen sur la souveraineté technologique de la France et de l’Europe pour l’avenir des citoyens européens. »

Pour Emmanuel Germain, directeur de l’ANSSI, « il faut prendre en compte la Sécurité by design dès le départ », dès la conception des projets.

Un combat mené depuis de nombreuses années par Alexandre Zapolsky, membre du Conseil national du numérique (CNNum) et président-fondateur de LINAGORA, champion français du logiciel libre, qui défend une « Troisième Voie Numérique éthique, inclusive, durable, capable d’apporter une alternative aux géants américains ou chinois » :

“Nous pensons que le sujet de la confiance numérique est essentiel, au-delà de la mission qui nous a été donnée sur l’identité numérique (…) il existe une Troisième Voie Numérique possible, fondée sur nos valeurs, si on utilise intelligemment la régulation et le RGPD, le Règlement Général de la Protection des Données. (…) Nous avons aussi besoin d’une politique industrielle forte, puissante, à la fois à l’échelle de notre pays mais aussi à l’échelle de l’Europe. Et puis il faut étendre cette Troisième Voie au-delà de l’Europe, dans un certain nombre de pays qui partagent nos valeurs républicaines et citoyennes ».

Gageons que cet élan, repris en novembre dernier par le Président de la République lors de son discours au Forum pour la Gouvernance de l’Internet (IGF), ainsi que par le Secrétaire d’État au Numérique, Mounir Mahjoubi, permettra à la France et à l’Europe de porter cette indispensable Troisième Voie.


Fermer le menu