Retour du Bahreïn

J’ai eu l’honneur d’intervenir dans le cadre de la conférence internationale Follow the leaders à Bahreïn le 6 mars dernier. Le thème de notre table-ronde était : Boosting the Startup Ecosystem: collaborating for change.

La veille de mon intervention le Ministre Mounir Mahjoubi avait déclaré aux Echos : « La question de l’écosystème de la French Tech n’est plus son éclosion, mais son envol ». C’est bien plus qu’une punchline, tout y est dit !

Je suis donc parti de cette déclaration pour préparer mon intervention. A mon avis, la France a aujourd’hui suffisamment de mâturité et de réussite pour partager son expérience d’accompagnement et de structuration d’un écosystème numérique. Bpifrance, la FrenchTech, Station F, les dispositifs fiscaux et légaux (le CIR, l’auto-entreprise…), nos écoles d’ingénieurs, les formations Grande Ecole du Numérique, nos grandes entreprises, nos PME et ETI, nos licornes, nos incubateurs… Nous en avons des expériences à partager !

Et tout cela assemblé fait un bel écosystème qui commence à être structuré et à porter ses fruits.

Pour toutes les économies d’Asie, d’Amérique latine, du Golfe ou évidemment d’Afrique qui cherchent à développer leur industrie numérique, je pense donc que la France peut être une source d’inspiration. Nous avons construit un écosystème original et réussi et nous avons une expérience à partager.

Ce fut donc un plaisir de revenir sur ce que la France fait pour organiser son écosystème et permettre le développement de ses entreprises. La France d’Emmanuel Macron est bien une startup nation.

Enfin, Bahreïn fut une découverte pour moi. C’est un pays incroyablement moderne et dynamique. A bien des égards, c’est sans doute un nouveau Dubaï. Pour vous en rendre compte, vous pouvez par exemple vous rendre sur le site de l’agence de promotion économique de l’Emirat.

Développons ensemble la coopération économique entre la France et le Bahreïn !

A très vite,

Alexandre